Cépages - Vins Marschall - Houssen - Aller au menu - Aller au contenu

Vins Marschall - Houssen

Vente en ligne de vins & grands crus

En Alsace, les vins doivent principalement leur nom aux cépages et sont obligatoirement mis en bouteilles (flûtes d'Alsace) dans la région de production.

Les cépages alsaciens font le bonheur des amateurs car tous les plaisirs des sens sont au rendez-vous : la bouteille élancée, reconnaissable entre toutes, les arômes fruités si typiques et enfin le cortège des ravisements gustatifs.

Cette gamme unique se déploie des vins les plus secs et légers au plus opulents et corsés.

Le Sylvaner

Histoire
 
De culture traditionnelle en Alsace, le sylvaner serait originaire d’Autriche et se serait répandu dans toute l’Europe Centrale jusqu’en Russie, Australie et Californie. La Transylvanie est parfois considérée comme la patrie de ce cépage du fait même de son étymologie.
 
Dégustation
 
Œil
la robe est claire, avec des reflets verts, soulignant ainsi sa fraîcheur caractéristique.
Nez
le nez est frais et léger. Il offre un bouquet discrètement fruité et floral : agrumes, fleurs blanches, herbe fraîchement coupée…
Bouche
la bouche est franche et agréable, construite autour d’une fraîcheur désaltérante.

 
Accords mets-vins
 
Le sylvaner accompagne avec légèreté et délicatesse tous les coquillages (huîtres, coques, palourdes, etc.) mais aussi les poissons, les charcuteries, ou peut tout simplement étancher la soif. En cela il a d’ailleurs toute sa place parmi les vins de l’été.

Le Pinot Blanc

Histoire
 
Appelé aussi Klevner (à ne pas confondre avec le Klevener de Heiligenstein qui correspond au cépage Savagnin Rose), il s’agit de la forme blanche du Pinot Noir. C’est seulement à la suite du Congrès de Chalons, en 1896, que ce cépage a été distingué du Chardonnay. Il s’agit de la variété blanche du Pinot Noir observée en 1895 par Pulliat à Chassagne-Montrachet puis en 1896 par Durand à Nuits-Saint-Georges. Le Pinot Blanc et le cépage Auxerrois (Auxerrois de Laquenexy) sont fréquemment associés sous la même dénomination Pinot Blanc ou Pinot. Il sert très souvent à l’élaboration de vins de base pour le Crémant d’Alsace.
 
Dégustation
 
Œil
La robe est d’une couleur jaune pâle avec quelques reflets verts. Le vin est limpide et brillant.
Nez
Le nez est frais, discrètement fruité, avec des notes de pêche, de pomme et des pointes florales. Sans être exubérant, il exprime parfaitement les aromes primaires.
Bouche
le Pinot Blanc est un vin qui s’ouvre vite. Agréable, tendre avec une acidité moyenne, il représente un juste milieu dans la gamme des vins d’Alsace.

 
Accords mets-vins
 
Le Pinot Blanc est un vin d’entrée mais également de plat principal. Il s’accorde avec toutes les préparations simples, les poissons, les viandes blanches, les volailles, les plats à base d’oeufs (œufs cocotte, omelettes, quiches). Il est également le bienvenu avec les fromages doux (crème de gruyère, carré frais…).

Le Riesling

Histoire
 
C’est le cépage rhénan par excellence ! Chacun s’accorde à reconnaître que la vallée du Rhin est son berceau. Pour certains, il s’agirait de l’Argitis minor des romains et sa culture remonterait à l’occupation romaine. D’après Stoltz, le Riesling fut introduit au IXe siècle dans les vignobles du Rheinghau. En 843, au lendemain du partage de l’empire de Charlemagne, Louis II le Germain fit planter du gentil aromatique le long du Rhin. Ce cépage prit bientôt le nom de riesling, nom qui vient de riesen (couler en allemand) car avant qu’il ne se soit acclimaté à l’Alsace, il était sensible à la coulure (lors de conditions climatiques défavorables, comme des pluies au moment de la floraison, la fleur tombe par terre. Il n’y a donc pas de production de raisins). Différent de son cousin allemand, le riesling alsacien a été implanté dans notre région dès la fin du XVe siècle. Il est couramment cité le siècle suivant mais sa culture ne se développe que dans la seconde moitié du XIXe siècle. C’est après les années 1960 qu’il accèdera au premier rang des surfaces de production en Alsace.
 
Dégustation
 
Œil
la robe est d’un jaune pâle avec des reflets verts et brillants qui soulignent déjà sa fraîcheur caractéristique.
Nez
son bouquet est d’une grande finesse, racé, avec de subtils arômes fruités (citron, citronnelle, pamplemousse, pêche, poire, fruits compotés…) et floraux (fleurs blanches, tilleul, ortie blanche…) ou encore d’anis, cumin, réglisse et graine de fenouil. Dans son évolution, le Riesling est unique car en fonction du sol sur lequel il est planté, il développe des arômes minéraux (pierre à fusil, silex, « pétrole »…). Ces arômes très particuliers se retrouvent dans les vins de terroir (Grands Crus, lieux-dits).
Bouche
ce vin sec est « vertical ». Il est construit autour d’une grande fraîcheur que l’on apprécie du début jusqu’à la fin de la dégustation, le milieu de bouche étant marqué par de l’ampleur et du « gras ». Cette structure, racée et délicatement fruitée, fait de lui le partenaire idéal de la haute gastronomie.
Le Riesling d’Alsace possède des arômes caractéristiques qui se développent intensément dans certains terroirs. C’est un vin de garde qui peut se bonifier en bouteille pendant des décennies.
Vendangés tardivement, les Riesling dits de "vendanges tardives" ou de "sélection de grains nobles" donneront des vins d’une très grande classe, capiteux, plus ou moins moelleux et d’une merveilleuse harmonie.

 
Accords mets-vins
 
Reconnu comme l’un des meilleurs cépages blancs au monde, le Riesling d’Alsace est un vin de gastronomie par excellence. Au-delà des accords qu’on lui connaît naturellement avec la cuisine alsacienne (choucroute, matelote, palette de porc fumée…), il excelle avec les poissons, les coquillages (St Jacques) et les crustacés. Il souligne avec grâce les saveurs iodées des produits de la mer. Il est tout autant admirable avec les volailles, les viandes blanches ou encore les fromages de chèvre. Elaboré en Vendanges Tardives, il sera un partenaire idéal des desserts incluant des agrumes comme la tarte au citron.

Le Muscat d'Alsace

Histoire
 
Deux variétés de Muscats sont cultivées en Alsace. Le Muscat dit "à petits grains" ou "Muscat d’Alsace" est apparu en Alsace au début du XVIème siècle (il est d’ailleurs cité par le grand poète alsacien Fischart). Le Muscat ottonel est apparu en Alsace au milieu du XIXème siècle.

Dégustation
 
Œil
le vin est de couleur jaune clair avec de légers reflets argentés.
Nez
c’est le meilleur exemple de vin avec des arômes primaires. La puissance olfactive fait indéniablement penser à la baie de raisin. Cette intensité du fruit est parfois complétée par de subtiles notes florales.
Bouche
vinifié sec, il donne réellement l’impression de croquer le raisin. La fraîcheur et la pointe de fine amertume contribuent à la spontanéité et à l’harmonie du vin.
 
Accords mets vins
 
C’est un vin à apprécier dans sa jeunesse. Grâce à son caractère sec, le muscat d’Alsace ouvre véritablement l’appétit. Il est d’ailleurs proposé en apéritif sur les meilleures tables de la région. Le Muscat est également très apprécié avec les asperges. Il met en valeur la cuisine légère à base de légumes cuits ou crus (préparations à la vapeur, plats végétariens).

Le Pinot Gris

Histoire
 
Une légende célèbre prétend que vers 1565 des plants de vigne auraient été rapportés de la ville de Tokay (Hongrie) par le baron Lazare de Schwendi, qui servait la Maison d’Autriche dans sa lutte contre les Turcs. Propriétaire de terres dans le pays de Bade et en Alsace, il aurait ordonné de multiplier ces plants à Kientzheim (où subsiste toujours son château, propriété de la Confrérie Saint Etienne). A cette époque en effet les régions viticoles des pays européens rêvaient de produire du Tokay de Hongrie, vin fort prisé et produit à partir du cépage Furmint.
Mais, d’après les thèses de plusieurs ampélographes, il est vraisemblable que le cépage ramené par Lazarre de Schwendi ne correspondait pas au fameux vin de Hongrie. Le Pinot gris, originaire de Bourgogne et réputé pour ses qualités et ses facultés à produire des vins très concentrés, lui aurait été alors substitué sous le nom de Grauer Tokayer.
Outre ses aspects ampélographiques et gustatifs, c’est l’histoire tourmentée de ses différentes dénominations qui aura retenu l’attention du monde vitivinicole. Appelé Grauer Tokayer avant 1870, le pinot gris fut ensuite nommé successivement Tokay gris, Tokay d’Alsace, Tokay Pinot Gris et enfin, depuis le 1er avril 2007, Pinot Gris.
 
Dégustation
 
Œil
le Pinot Gris possède une belle robe jaune dorée, voire ambrée.
Nez
généralement peu intense, mais d’une grande complexité aromatique, le Pinot Gris développe souvent des notes fumées typiques : arômes de sous-bois, sarments brûlés, mousses, champignons, fruits secs, abricot, miel, cire d’abeille, pain d’épices… Etant assez secret par nature, le Pinot gris gagne à être carafé quelques instants avant d’être servi afin d’apprécier totalement sa complexité.
Bouche
c’est un vin plein de noblesse qui présente beaucoup d’étoffe, une admirable rondeur allant parfois jusqu’à une opulence légèrement moelleuse, mais toujours soutenu par une belle fraîcheur. C’est l’équilibre de sa puissance qui le rend si attrayant.

Accords mets vins
 
Le Pinot Gris est un vin dont la forte personnalité s’accorde avec des mets riches en goût. C’est le vin blanc d’Alsace qui accompagne avec le plus de panache les mets habituellement réservés aux vins rouges.
Les gibiers, marinés ou non, le veau, le porc, les volailles, en particulier accompagnés de sauces aux saveurs marquées, les rôtis, les rognons, les risottos, les champignons, les céréales (polenta, galettes de blés ou de maïs…), font de lui le vin des mets d’automne. En Alsace il accompagne aussi le fameux baeckeoffe.
Du fait de son équilibre entre matière et fraîcheur il sublime les accords sucrés/salés. Les foies gras, frais, poêlés ou mi-cuits raffolent de sa présence. Toutes les qualités du Pinot Gris en font aussi un délicieux vin d’apéritif.

Le Pinot Noir

Histoire
 
Même si l’Alsace est surtout reconnue pour ses vins blancs, de nombreux documents relatifs à des inventaires de caves abbatiales et à des dîmes de vin prélevées par l’Eglise au Moyen Age, font état de proportions considérables de vin rouge. Parmi les 40 cépages utilisés à cette époque, le Pinot Noir figurait en bonne place. Très curieusement un déclin de cette production s’amorça à la fin du XVIème siècle et seules quelques localités alsaciennes conservèrent la tradition des vins rouges (Ottrott, Saint Léonard, Boersch, Saint Hippolyte, Rodern, Marlenheim…). Ce que beaucoup considèrent donc aujourd’hui comme une nouveauté n’est en réalité qu’un héritage du passé qui connaît un succès croissant.
 
Dégustation
 
Le Pinot Noir alsacien a toujours été un vin léger et frais aux arômes de cerise, de framboise et de mûres et aux tanins fondus. Pourtant, il est de plus en plus vieilli en fûts de chêne, produisant un vin plus profond et charpenté, à la couleur soutenue et aux arômes évoquant les fruits mûrs ou le cuir…
 
Accords mets-vins
 
Le Pinot Noir rosé (ou rouge léger), sec, délicatement fruité et servi frais, est très apprécié autour des buffets campagnards et des pique-niques proposant des charcuteries, des grillades et des salades.
Le Pinot Noir rouge,de cuvaison plus longue, éventuellement vieilli en fûts de chêne, est un vin corsé et équilibré qui rencontre un succès grandissant. Viandes rouges et gibiers réclament ces Pinots Noirs d’Alsace rouges, à la belle robe sombre et aux arômes intenses de cerise.
Plus généralement, les Pinots Noirs d’Alsace se marient avec les viandes blanches et les volailles, certains fromages et, puisque les vins rouges d’Alsace ne sont pas trop tanniques, pourquoi ne pas les associer aux poissons !
Il serait dommage d’oublier certains mets de la cuisine sans frontières : taboulé, tajine d’agneau et couscous sont quelques-unes des spécialités qui apprécient d’être servies en sa compagnie.
Mentionnons également les desserts peu sucrés au chocolat ou les assiettes de fruits rouges qui apprécient ses arômes !

Le Gewurztraminer

Histoire
 
Le Gewurztraminer constitue une sélection particulièrement aromatique d’un vieux cépage connu de tout temps en Alsace, le Traminer rose. On le désignait autrefois, alors que son vin était un peu moins puissant, sous le nom de Traminer. On notera d’ailleurs à cette occasion que le Klevener de Heiligenstein, cépage cultivé sur une petite surface dans la région de Barr, représente une forme de ce Traminer, appelée encore savagnin rose. Etymologiquement la dénomination Gewurztraminer signifie littéralement Traminer épicé.
 
Dégustation
 
Œil
la robe est intense, jaune avec de légers reflets dorés. La couleur rouge des raisins influence naturellement celle du vin.
Nez
c’est une véritable palette aromatique, riche et exubérante, qui caractérise le gewurztraminer. Le bouquet est puissant et complexe. C’est une explosion de fruits exotiques (litchi, fruits de la passion, ananas, mangues…), de fleurs (la rose notamment), d’agrumes (écorces d’oranges) et d’épices (pain d’épice, menthe poivrée, clou de girofle, poivre). Des arômes fréquents de miel et de fruits mûrs contribuent également à donner au nez une impression de richesse incomparable.
Bouche
c’est un vin corsé, bien charpenté avec de l’ampleur et du gras. Particularité du Gewurztraminer, la fraîcheur est toujours plus discrète que pour les autres cépages alsaciens. En rétro olfaction, on retrouve toute la palette aromatique du nez, à laquelle s’ajoute souvent la réglisse.
Vendangé en surmaturation, les Gewurztraminer "Vendanges Tardives" et "Sélections de Grains Nobles" donnent des vins, moelleux à liquoreux, d’une grande richesse et d’une extraordinaire complexité aromatique.

Accords mets-vins
 
Image même de l’originalité et de la typicité des vins d’Alsace, le Gewurztraminer accompagne parfaitement les plats relevés et les fromages corsés comme le munster, mais également le foie gras et les épices ou les herbes aromatiques les plus fortes. Ainsi, il sera le partenaire idéal de nombreux plats asiatiques : cuisines chinoise, indonésienne, malaise, thaï et indienne.

Haut de la page